ACCUEILAccueil     ACTUALITESBANDES DESSINEESDVD VIDEOSLIVRESMUSIQUESCONCOURS
  CONTACTContact
UNDERGROUND SOCIETY __ L'essentiel de la culture
xx_ Vous avez choisit le pôle Livres _x LIENSx
x
PUBLICITE :
 
Toutes les images présentés dans ces pages sont protégées par la loi du copyright. Tous les droits d'images appartiennent exclusivement aux éditeurs.

X
Hélène & Edourd Leclerc présente :
---------------------------------------------------------
La Bande Dessinée fait sa Révolution: Metal Hurlant & (A Suivre)
---------------------------------------------------------
Par Jean-Baptiste Barbier I 304 pages I 45 Euros
---------------------------------------------------------
 

Résumé :

La bande dessinée fut longtemps une affaire de presse. Un quotidien comme France-Soir, des publications comme Tintin, Spirou et Vaillant, ou Le Journal de Mickey, ont été pendant des décennies ses premiers vecteurs de diffusion en France et en Belgique. Dans les années soixante, Pilote a progressivement ouvert le lectorat à un public d’adultes et permis aux auteurs de se lancer dans des projets de plus en plus audacieux. Au milieu des années soixante-dix, deux revues ont particulièrement contribué à renouveler les codes graphiques de la bande dessinée, en publiant aussi des scénarios plus subversifs ou plus en phase avec l’actualité sociale, politique et culturelle. Il s’agit de Métal Hurlant – 1975-1987 et (A SUIVRE) – 1978-1997.

 

Chronique :

Il sort aujourd’hui de nombreux ouvrages sur la BD, mais rares sont ceux à se pencher sur des magazines BD. Avec cet imposant livre on met en relief deux revues qui ont considérablement révolutionné l’esprit de la BD en France avec Métal Hurlant ( 1975 / 1987 ) et (A SUIVRE) (1978 / 1997 ) qui ont sût dans leurs propre thématique s’entourer des meilleurs auteurs de BD tels : Druillet, Bilal, Margerin, Moebius pour Métal Hurlant et Pratt, Munoz, Comès ou encore Tardi pour (A SUIVRE), chacun avec un esprit, une ligne éditoriale et des sujets qui permettaient de cibler un lectorat bien précis à l’époque.
Entre les deux revues, il y a une même génération d’auteur pratiquement tous Grand Prix du Festival BD d’Angoulême et surtout un maquettiste, Etienne Robial qui avait sût à l’époque donner une identité graphique et une personnalité à chacune des deux revues. D’ailleurs on retrouve une très belle interview de Robial à l’intérieur du livre, richement illustré de maquettes, de couvertures et de croquis préparatoires.

Mais loin d’être avare en entretiens, ce livre renferme également des interviews très instructives et passionnantes de Philippe Druillet qui pourrait à lui seul tenir ce livre avec ses mots faciles et surtout les reproductions de ses planches monumentales, Jean-Pierre Dionnet remplies d’originaux reproduits en fac-similé, vient Enki Bilal puis un chapitre entier sur la création de Métal Hurlant illustré par des planches de Moebius, Jean Claude Gal le maître incontesté du N&B dont on attend toujours un albums en fac-similé, Paul Gillon, mais également des couvertures du magazine pour tout se remettre en tête. On arrive enfin sur Frank Margerin et ses larges extraits de Lucien, Denis Sire, Jano et son Kébra. On a même droit à du Chaland pour atterrir sur une interview de Serge Clerc et clore le chapitre Métal Hurlant par une longue interview de Philippe Manœuvre.

Pour attaquer le seconde partie dévolue au magazine (A SUIVRE) on découvre des peintures et planches originales d’Hugo Pratt pour se plonger dans la longue interview de François Schuiten qui fait le liens entre les deux revues pour lesquelles il a collaboré et on enchaîne vers son ami Benoît Peeters, entrecoupé du travail remarquable de Tardi, qui nous amène vers de longues interviews de José Munoz, Loustal auteur dont le travail graphique m’a toujours fascinant par ses ambiances, François Bourgeon, François Boucq pour le côté déjanté, André Juillard, Nicolas de Crécy et on finit par Didier Platteau. Bien sûr, l’ensemble de ces interviews sont entrecoupés d’extraits de planches et dessins de Manara, Jean-Claude Forest, Rochette pour le Transperceneige, Didier Comès, même du F’Murrr et du Benoît Sokal qui se partagent les dernières pages avec Johan de Moor, les travaux de Jean-Claude Claeys et sont N&B hypnotique.

Donc avec un paragraphe pour Métal Hurlant et un autre pour (A SUIVRE) pour mieux connaître la genèse de ses deux revues, des interviews foisonnantes de détails, passionnantes et instructives pour ceux qui désirent en savoir plus et toujours remplies de pages entières de planches en fac-similé, ce livre et l’hommage ultime à posséder si ces deux revues ont comptés pour vous. Les autres, un bon moyen d’entrer dans le monde du 9ème Art, d’une exposition et de ce que doit être un livre qui traite de la BD. Tout simplement magnifique !.

 
 
 Note générale     
 
chronique écrite par Philippe Duarte
 
  
ImprimerEnvoyer à un ami
© - Les images et résumés sont la propriété exclusive de l'éditeur et des auteurs - Tous droits réservés.
 
 
REVENIR EN HAUT
Page crée par : Splatter prods 
 
 L'ESSENTIEL DE LA CULTUREx 
La structure collective de Underground Society Webmag est dirigée, codée et implantée sur le web par Philippe Duarte et tout les membres issus de l'association Smile And Pepper + Splatter Productions. Ce site est visible sur Internet Explorer 4.0 et testé sous d'autres formats [ nous ne sommes pas responsables des dommages occassionés ]. Tous les articles sont Copyright et restent la propriété exclusive de leurs auteurs.